www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Corrèze

Vous êtes actuellement : Le métier  / Chantier Travail 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
24 mai 2011

Compte rendu du colloque "métier enseignant".

Près de 250 enseignants étaient réunis le 19 mai dans les locaux de la MGEN, à l’initiative du SNUipp et du Café pédagogique. 4 représentantes de la Corrèze ont participé aux débats.

L’enquête :

Près de 6500 enseignants ont témoigné sur leur travail dans une enquête menée par le SNUipp. Leurs grandes sources de satisfaction dans le métier ou la réussite des élèves rencontrent de forts obstacles : effectifs, manque de temps, non reconnaissance et injonctions hiérarchiques...

6496 professeurs des écoles ont répondu à l’enquête menée par le SNUipp entre le 4 avril et le 9 mai et intitulée « Le travail en quête de sens ? Donnez votre avis ! ». 71 % des professeurs des écoles trouvent leur travail épanouissant. Leur satisfaction prend source du côté des élèves - leur réussite et leurs progrès (91 %), leur épanouissement (90 %) - , mais aussi du côté du fait de transmettre des connaissances (78 %). Ils aiment leur liberté pédgogique (77 %). Mais les motifs d’insatisfaction sont aussi très forts et au premier rang, les relations avec l’institution et l’absence de reconnaissance : les demandes institutionnelles sont très insatisfaisantes (81 %), suivies du salaire (72 %) et de l’évaluation du travail (65 %).

Certains aspects de leur travail leur posent de réelles difficultés comme l’hétérogénéité des classes (60 %) ou l’intégration des élèves en situation de handicap (63 %). Et les enseignants identifient clairement les obstacles qui les empêchent de « bien faire leur travail » : prioritairement ce sont le nombre d’élèves par classe (72 %), la multiplication des documents à remplir (70 %) et le manque de temps (67 %). Ce manque de temps se manifeste à tous les niveaux, mais il est très marqué pour « s’occuper des élèves en difficulté pendant la classe » (93 %).

Et un manque de temps qui pèse au final sur la vie personnelle et familiale, comme si le travail débordait de toutes parts. Les PE se sont largement exprimés en complétant cette enquête avec nombre de témoignages et de commentaires qui pourront utilement alimenter la réflexion collective sur le métier. En effet alors que les problématiques de souffrance au travail se multiplient dans de nombreux champs professionnels, qu’en est-il du travail enseignant ? Le métier est bousculé par les récentes réformes, il se transforme aussi. Mais cela va-t-il dans le bon sens ? Cette interrogation est au départ du chantier sur le travail que le SNUipp a décidé d’ouvrir depuis quelques mois.

Le résultat de l’enquête à télécharger ici.

PDF - 460.8 ko
résultat enquête métier

pour en savoir plus :

Petit résumé vidéo de la journée en cliquant ici.

Pour lire l’article sur la site du café pédagoqie, cliquez ici.

Communiqué du SNUipp : « Plus de 9 enseignants sur 10 estiment que la réussite et l’épanouissement de leurs élèves sont les principales sources de satisfaction de leur métier ».

C’est le principal enseignement des résultats de l’enquête lancée par le SNUipp-FSU(1) auprès de plus de 6000 enseignants et présentée lors de son colloque(2) du 19 mai 2011, sur le travail enseignant.

Les élèves constituent le coeur du métier des enseignants des écoles. Leur réussite constitue le facteur de bien-être au travail et d’engagement professionnel, l’hétérogénéité des élèves et l’intégration des élèves en situation de handicap sont vécues comme des préoccupations fortes.

Attachés à l’enseignement de toutes les matières, ils regrettent de ne pas pouvoir plus travailler en équipe. Ils considèrent également que le manque de temps, l’assèchement de la formation, l’augmentation du nombre d’élèves par classe et les injonctions institutionnelles comme le « tout évaluer » sont des obstacles pour « bien faire leur travail ».

A l’évidence, cette enquête indique que l’école ne peut rester immobile et figée. Les enseignants, fiers de leur métier, souhaitent que leur métier se transforme ; la formation professionnelle, le travail en équipe et le « plus de maitres que de classes » étant perçus comme des clefs majeures de cette évolution.

Si le ministère se renferme dans le dogme des suppressions de postes, le SNUipp préfère rechercher les pistes d’un nouveau souffle pour l’école. Il est déterminé à faire bouger les lignes. Dès la rentrée prochaine, dans tous les départements, il lancera des centaines de réunions avec les enseignants pour débattre des leviers d’amélioration du métier autour d’un film réalisé par Rebecca Houzel sur le travail enseignant. Sur le terrain, il va initier un travail de recherche avec l’équipe du CNAM pour accompagner des équipes enseignantes dans la construction des nouvelles voies du travail « bien fait ».

Le SNUipp appelle les enseignants à reprendre la main sur leur métier pour que celui-ci soit porteur de belles promesses : celles de la réussite de tous les élèves.

Paris, le 19 mai 2011

 

6 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 19, Ecole Turgot, Place de La Bride, 19000 TULLE Tel : 05 55 20 27 75 Email : SNUipp19

JPG - 10.5 ko

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Corrèze, tous droits réservés.